• Avec Teofil Kwiatkowski au nom "imprononçable", grand portraitiste romantique

     

    Avec Teofil Kwiatkowski au nom "imprononçable", grand portraitiste romantique

     Les Sirènes - Teofil Kwiatkowski - 1845 - Musée des princes Czartoryskich, Cracovie

     

     

    Teofil Antoni Jaxa Kwiatkowski est un peintre polonais, né le 21 février 1809 et mort à Avallon le 14 août 1891. Exilé par le Tsar de Russie il passa sa vie en France

     C'est le poète Théophile Gautier qui lança cette boutade : « Parmi les portraitistes au pastel, le Polonais Théophile Kwiatkowski serait fort connu s’il jouissait d’un nom prononçable » Il découvrira qu'en Pologne ce nom très répandu se prononce  simplement "Fiatkowski" et il s'inspirera très largement du tableau de ce peintre dans son poème d'Emaux et Camées : Les Néréides (1847)

     Tout est dit, et de façon humoristique,  par le poète :

       

    Les Néréides

     J'ai dans ma chambre une aquarelle
    Bizarre, et d'un peintre avec qui
    Mètre et rime sont en querelle
    - Théophile Kniatowski.

     

    Sur l'écume blanche qui frange
    Le manteau glauque de la mer
    Se groupent en bouquet étrange
    Trois nymphes, fleurs du gouffre amer.

     

    Comme des lis noyés, la houle
    Fait dans sa volute d'argent
    Danser leurs beaux corps qu'elle roule,
    Les élevant, les submergeant.

     

    Sur leurs têtes blondes, coiffées
    De pétoncles et de roseaux,
    Elles mêlent, coquettes fées,
    L'écrin et la flore des eaux.

     

    Vidant sa nacre, l'huître à perle
    Constelle de son blanc trésor
    Leur gorge, où le flot qui déferle
    Suspend d'autres perles encor.

     

    Et, jusqu'aux hanches soulevées
    Par le bras des Tritons nerveux,
    Elles luisent, d'azur lavées,
    Sous l'or vert de leurs longs cheveux.

     

    Plus bas, leur blancheur sous l'eau bleue
    Se glace d'un visqueux frisson,
    Et le torse finit en queue,
    Moitié femme, moitié poisson.

     

    Mais qui regarde la nageoire
    Et les reins aux squameux replis,
    En voyant les bustes d'ivoire
    Par le baiser des mers polis ?

     

    A l'horizon, - piquant mélange
    De fable et de réalité, -
    Paraît un vaisseau qui dérange
    Le choeur marin épouvanté...

     ...

       

     

    Avec Teofil Kwiatkowski au nom "imprononçable", grand portraitiste romantique

    Teofil Kwiatkowski - 1859 - Polonaise de Chopin ou Bal à l’hôtel Lambert
    Aquarelle et gouache sur toile, 53,5 x 119 cm Musée national, Poznan

     

     

     

    Avec Teofil Kwiatkowski au nom "imprononçable", grand portraitiste romantique

     Autoportrait

    Pour découvrir la  diversité de son oeuvre,cliquez  ICI

     

      

    Pour la Communauté de Melly

      paletemly

     clic sur la palette

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 6 Juillet 2013 à 15:12

    C'est une belle découverte. Il me semble avoir déjà vu ce tableau mais je ne connaissais pas ce poème.

    Merci, Jean-Marie.

    Bises et douce fin de semaine à toi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :