•  


    Collège Pierre Fouché, Ille-sur-Têt (66)... 1994-1997 
    Mon premier poste de Principal (adjoint,  bien sûr après l'admission au concours) dans un établissement de taille moyenne,  avec quelques 800 élèves tout de même...

    On travaillait bien au collège Pierre Fouché mais on s'amusait bien aussi ... L'ambiance était extraordinaire.
    Un professeur de maths, très sympathique et fort  bon professeur, était un excellent caricaturiste... 
    Tous les 15 jours, à peu près, il éditait  un petit " journal d'établissement " qu'il distribuait gratuitement au personnel  du collège... 
    Le Principal et moi avions volontiers accepté de tenir notre rôle comme tout le monde dans ce petit jeu de massacre.
    Les appartements de fonction du Personnel de Direction et du Gestionnaire étant situés dans un petit collectif tout près de la cour de récréation, tout le monde était naturellement au courant de tout ce qui se passait dans le collège et personne  ne pouvait se soustraire à la surveillance bienveillante de notre ami caricaturiste. 
    Mes 35 années de professorat (avant mes nouvelles responsabilités) m'avaient grandement facilité le contact avec le corps enseignant. Ma femme, n'exerçant qu'à mi-temps dans un lycée de Perpignan, participait activement à la vie de l'établissement...
    Une nuit de l'an de grâce 199?, (me souviens plus très excatement), il  y eut un tremblement de terre, lèger, léger, il faut bien le reconnaître... mais une légende prit rapidement naissance : le Principal adjoint était tombé du lit à cause du mini-séisme...
    Voici donc ce qu'en fit notre ami :


    caric1.jpg



    Inutile de préciser que c'est avec beaucoup d'émotion que j'ai retrouvé quelques bonnes pages de cette publication...
    D'autant plus que certains... 
    mais c'est une autre histoire...
    C'est un peu exagéré, comme tout bon dessin caricatural mais c'est ma foi assez ressemblant... j'étais à l'époque un peu plus volumineux qu'aujourd'hui... on mange bien dans les Pyrénées-Orientales !
    Détails intéressants et récurrents dans les dessins où je suis pris pour cible : la souris (d'ordinateur)  et Windows (la version 3 ou  3.1 à l'époque, je crois). 
    En effet, à ce moment là, la bataille faisait rage dans l'Education Nationale pour imposer l'informatique à tous les niveaux et bien évidemment, j'étais à la pointe du combat en faveur de ce projet, que beaucoup redoutaient, les profs en particulier. 
    D'où mes accessoires  symboliques...

    à suivre


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique