• ... Alors on y va, pour Charlie....

     

     

    ...  Alors on y va, pour Charlie....

     

     


    salut charlie...
    t'es pas toujours mon pote
    suis pas toi
    quand tu bouscules méchamment certains de mes amis
    mais c'est de la politique et je ne veux pas en faire aujourd'hui.
    je m'étais promis de ne rien dire !
    mais je ne suis pas indifférent 

    devant la démagogie,
    l'hypocrisie
    la flagornerie
    des responsables
    minables

    compassés et ronronnants
    j'ai envie de vomir tout comme ton collaborateur
    demain ça va dégouliner de partout !
    bons sentiments et autres conneries bien franchouillardes, tu vas te régaler !
    moi aussi même si on n'est pas des potes d'autres jours...
    on est pas des sauvages

    on verra des gueules rubicondes faire semblant de pleurer
    on verra des maquereaux vendre des hameçons
    des nanas qui ne montreront pas  leurs nichons
    des gros bedonnants vont chanter l'internationale
    et par dessus tout ça, on vous donne en étrenne
    duchnoc-tout-le-monde qui se promène et qui n'en finit pas...
    ...de savourer cette aubaine
    pour  rassembler tout le monde qu'il disait...

    c'est le jour du non sens
    pour une promenade de santé
    on défend la liberté ?
    Charlie t'es pas con
    t'as bien pigé ce qu'ils font
    d'une république moribonde
    veulent redorer le blason
    mis à mal par les duchnoc and Co...

    quelqu'un l'a dit, te défendre, Charlie,
    c'est défendre la liberté de blasphème
    et moi, j'aime
    si on a celle là, on a toutes les autres
    dans l'histoire, les seuls qui ont fait leur boulot
    c'est les flics et toi, Charlie en restant ferme sur tes positions
    toi et tes potes
    duchnoc c'est le Roi et toi Robin des Bois...

     

     

     clic sur le dessin

    ...  Alors on y va, pour Charlie....

     rien qu'un lien de plus mais il montre  qui est dans l'esprit Charlie
    et j'en suis fier !

     

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 16:05

    Bonjour Jean-marie,

    Je ne suis pas Charlie!

    Je ne suis pas Charlie pour la raison simple, que je n'ai jamais ouvert un N°, de ce journal, je ne peux défendre ce que je ne connais pas,  que ce n'est que ces jours-ci, où tout le monde se prend pour Charlie, que j'en ai vu quelques couvertures "des unes" comme on dit! Et franchement, je préfère le capitaine Haddock, lui m'a toujours fait rire depuis mon enfance.

    Je ne suis pas Charlie, car ce n'est pas du seul Allah dont se moquait Charlie, les autres religions en prenaient pour leur grade aussi. Mais nous, nous ne tuons pas les gens parce qu'ils ne pensent pas comme nous, et nous sommes très attachés à la liberté.

    C'est pour cela  que je partage ce que dit ton poème, car les dirigeants en perte de vitesse, pensent qu'avec tout ce tapage ils vont enfin pouvoir remonter leur boutique de promesse pleine de vent...

    Et pourtant beaucoup sont morts sur les marchés de Noël, des innocents, mais peut-être que l'on pensait que sur ces marchés-là, ne se trouvaient que des cathos ? Alors eux, ont été banalisés et méprisés, car ils sont morts et montraient  l'incapacité du pouvoir à protéger...

    Donc je ne suis pas que Charlie, mais aussi tous les autres assassinés!

    Et je n'irai donc pas défiler pour conforter hollande et sa bande de nuls!

    Livia

    2
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 17:23
    Claudine/canelle

    Les avis vont  se dechainer ..

    Je viens de lire le commentaire de Liva 

    Tout d'abord je suis aussi certaine que demain sera un autre jour 

    Mais moi je n'avais pas besoin de cette reunion republicaine  pour etre "Charlie "

    Mais doit-on se dire simplement Charlie en parlant de ce journal que moi j'ai connu en son temps !

    En ce jour de recueillement je voudrais que toutes ces horreurs s'arretent  !!

    Et montrer que nous sommes unis pour montrer que nous ne voulons pas perdre notre liberté , est pour moi une belle chose 

    Pour le journal Charlie Hebdo , le cout d'avoir resisté  se paye très cher , trop cher !!!

    Donc  ce qui fait n'est plus à faire mais chez nous depuis plusieurs jours de grands rassemblements silencieux ont eu lieu sans politique !!!!

    Voilà Jean_marie , cela n'empêche pas de respecter les avis des uns et des autres qui seront depoer chez toi 

    Bises

    3
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 17:41

    Etre Charlie c'est défendre le droit de s'exprimer, je ne suis pas toujours d'accord avec ce qui peut s'écrire dans ce journal, il n'empêche !

    Nous sommes tous touchés par ce massacre aveugle, alors oui on se serre les coudes .
    J'ai vu dans ce défilé du bon, du mauvais avec ceux qui viennent pour qu'on les voie, mais ça on le sait, j'ai aimé les anonymes, qui ont envie que notre pays soit plus fraternel.

    Bises Jean-Marie

    4
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 17:41

    et bien moi, ne vous en déplaise , je suis allée défiler et je suis fière de l'avoir fait et tous vos  messages mortifères de haine   qui fleurent bon la peste brune n'y feront rien

    c'est une journée de recueillement , d'amour , de paix, de reconnaissance  et je n'ai trouvé aucune récupération politique, aucune banderole d'aucun parti, juste  des messages de solidarité, d'éveil aux valeurs qui sont les miennes, de dignité, d'humanité

    C'est drôle comme de tels évènements font soudain craquer les vernis de surface et comme on peut glousser à longueur d'article la charité chrétienne et être vil à l'intérieur!

    5
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 17:43

    fière d'être duchnoc!!

    6
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 21:08

    mes chères amies,
    si quelque chose a pu vous déplaire dans mes mots, j'en suis désolé
    mais mon Aza (la plus critique), je ne vois aucune haine dans ce que j'ai écrit !
    et je n'en ai pas en moi !
    si tu peux le croire, tu te trompes lourdement...
    ou je me suis mal exprimé !
    un peu de mépris envers ceux que je tiens pour responsables de la situation
    et c'est tout !
    je ne m'en suis jamais caché !
    les assassins ont réussi leur coup (avec la complicité  de ceux qui nous "dirigent" pour le moment) : mettre la partout...

    bonne soirée
    bises

    7
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 21:13

    ... quelle amertume, Jean-Marie - mais je te comprends !

    c'est sûr que dans les jours à venir ... les langues vont se délier et susciter encore plus de "débats"

    ton article est peut-être un point de départ !!!

    on a tous été touchés au coeur - quoiqu'il en soit - 

    Breizh réconforts - ne reste pas dans la rage -  ces enragés n'auront pas raison de notre raison ...

     

    8
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 21:23

    Pas la peinte de t'excuser pour ce que tu penses, J.M.,  il faut assumer - même notre

    part d'ombre - si on en a une - et moi je ne vois pas de part d'ombre dans l'expression (même virulente)

    dans ta réaction à ce qui se passe aujourd'hui -

    virulent , ton texte l'est, mais ... voilà ... si ça déplaît ... tant pis : ça ne necessite pas d'excuses !

    en revanche, pour le "'vomi" du collègue de Charlie, il serait bon que tu expliques la position de LUZ

    (lien chez moi, article ) - parceque si les gens ne l'ont pas lu , ils ne peuvent pas comprendre -

    Il a défilé aujourd'hui, malgré tout -  et il a eu raison -   malgré son amertume à lui - 

    en tout cas : bravo pour le courage d'avoir sorti tes tripes - c'est ça ... la liberté d'expression, et moi je te dis "respect !"

     

     

     

     

     

     

     

    9
    Dimanche 11 Janvier 2015 à 23:30

    bonne nuit, Melly


    merci pour ton retour
    et pour ton lien vers ce que dit Luz, (un des avant-postes,)
    qu'il faudrait lire pour bien comprendre ce que  j'ai dit aprés les journalistes et autres témoins,
    Charlie c'est un état d'esprit (ou d'âme... bien que la plupart d'entre eux se veulent athées...)
    ce n'est pas une une feuille de chou !
    c'est aussi leur outil de travai !
    bises
    voici le lien :
    http://www.lesinrocks.com/2015/01/10/actualite/luz-tout-le-monde-nous-regarde-est-devenu-des-symboles-11545315/

    10
    Lundi 12 Janvier 2015 à 07:24

    Jean-marie je n'ai vu aucune haine dans ce que tu as écrit, crois le bien,  les rancoeurs, la petitesse n'est pas toujours là où on la dit, j'ai parlé de fraternité et je sais qu'il y en a eu beaucoup dans cet immense élan hier, cela fait chaud au coeur et même à ceux qui n'ont pas pu défiler...

    Je t'embrasse très amicalement

    Marine

    11
    Lundi 12 Janvier 2015 à 08:22

    merci Marine
    c'est un bonjour très agreéable de ta part !
    pour  un peu plus de calme, j'ai changé mon 1er dessin...
    groses bises amicales

    12
    Lundi 12 Janvier 2015 à 08:37

    je ne critique pas tes opinions politiques, elle ne sont pas les tiennes mais je les respecte,

    ce que je conteste c'est que depuis mercredi nous vivons des évènements exceptionnels qui ont déclenché en France et dans le monde entier des mouvements de solidarité d'une ampleur jamais vue, des propos, des actes d'une grande beauté qui pour beaucoup m'ont émue aux larmes et que toi   non seulement tu as choisi ces moments là pour les dénigrer et les salir, me salir moi qui ai manifesté sans les seins à l'air je suis hélas trop vieille pour ça,  mais que tu as aussi drainé dans ton sillage des gens qui contestent ma petitesse (en d'autres temps leur attitude m'a tellement fait mal que j'ai fermé mon premier blog à cause de leur mauvaise foi, je ne leur ferai pas ce plaisir là aujourd'hui ! ) et qui en profitent pour montrer leur vrais visages sans le verni, n'en déplaise à Livia, les cathos ont aussi beaucoup de sang sur les mains .  Je les méprise profondément pour leur lâcheté, leurs propos racistes mal dissimilés, leur rancoeur, leur amertume de ne pas avoir pu profiter de ces évènements tragiques pour voir voler en éclat notre république . Par chance le peuple s'est montré beaucoup plus fort, beaucoup plus courageux. Vous avez fait votre réflexion sur le thème de la décadence, de l'exclusion, de la haine, du "on est chez nous" mais voilà, vous n'avez pas gagné, c'est une France debout qui vous répond et je suis extrêmement fière malgré ma petitesse d'en faire partie

    à méditer

    http://www.dailymotion.com/video/x2efj66_le-poignant-discours-du-frere-d-ahmed-policier-tue_news

    ça c'est digne et intelligent

    13
    Lundi 12 Janvier 2015 à 10:05

    bonjour mon Aza,
    je sais pas pourquoi je reviens sur tes propos aar tu ne veux pas voir ce que j'ai réellement écrit !
    il ne s'agit pas d'un jeu et le sort d'une république m'a rien à voir avec les évènements de ces derniers jours !
    absolument rien...
    et je n'ai rien à gagner ou à perdre ni d'un côté ni de  l'autre,

    une France debout ?
    si ça te fait plaisir...

    moi, je suis resté assis mais pas  par manque de respect envers les morts, c'est simplement pour protester, sans ostentation ni fierté, contre ce qu'aucun d'eux n'aurait désiré...
    et je rien fait d'autre que réfléchir à ce que peuvent ressentir ceux qui étaient en 1ère ligne, survivants du hasard...
    je pense qu'il y aura d'autres  d'occasions où tu resteras assise et moi peut-étre, debout ?
    mais ça m'étonnerait 

    je ne suis plus vraiment "engagé"

    fin de l'épisode
    bonne journée
    bises

     

    14
    Lundi 12 Janvier 2015 à 19:28

    Jean-Marie,

    Chacun réagit selon sa propre sensibilité - et il ne sert de rien de vouloir en convainvre autrement -

    Azalaïs  a raison d'exprimer son ressenti à elle -

    et ... après tout ... tu as exprimé le tien -

    ça sert à ça la "liberté d'expression" - il faut l'accepter sans  se fâcher comme ça , juste parcequ'on a des ressentis différents - VIVE LA DIFFERENCE !

     

    15
    Lundi 12 Janvier 2015 à 20:47

    merci Melly, pour tes conseils
    j'ai dit tout ce que j'avais à dire,
    qu'on l'ait compris ou pas...
    je viens simplement te  souhaiter une bonne soirée
    grosses bises

     

    16
    Mardi 13 Janvier 2015 à 08:22

    Ouh là, bien envoyé. C'est vrai que même si ce massacre fait hurler de rage, il y a une jolie récupération politique.

    Je n'étais pas fan de Charlie, trop provocateur, parfois, pour moi. Je ne suis pas Charlie, je n'ai pas manifesté, mais ces meurtres gratuits qui s'attaquent à une symbolique me fond bondir. Que des illuminés aillent massacrer des hommes qui se contentaient de mettre le doigt là où ça fait mal (en appuyant bien fort, parfois, je l'accorde) au nom d'un  prophète qui n'a jamais réclamé que le sang coule en son  nom, par contre, ça, ça me fait vomir.

    Bisous bisous à vous deux

    17
    Mardi 13 Janvier 2015 à 09:08

    bonjour ma Croc and Co...
    merci pour ton soutien
    je crois aussi que mettre le doigt là où ça fait mal fait partie du boulot de ces dessinateurs !
    on les as tués pour rien = de nouvelles vocations vonr se révéler, pour essayer de faire aussi bien qu'eux,
    sacré défi !


    bonne journée
    gros bisous à vous
    à bientôt...

     

    18
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 08:27

    Bonjour Jean-Marie,

    Tout d'abord, as tu reçu mon email ? Gros gros bisous

    Et maintenant : Suite à ta newsletter de ce matin, et parallèlement à elle, j'ai vu ça, ce matin, qui devrait te réjouir. Mathieu Madénian est un des collaborateurs de Charlie, absent lors de l'attentat, il était sur canal+. Il écrit :

    Ma carte postale parue dans Charlie Hebdo aujourd'hui

    Charlie,

    C’est quoi ce bordel, sérieux? T’as vu comment ils parlent de toi ? Tu trouves pas ça bizarre ? Attends, j’ai été super-touché par l’émotion de toutes ces personnes que j’ai croisées cette semaine. Mais moi, quand Charb m’avait proposé d’écrire dans Charlie, il me proposait de rejoindre un réseau de résistance, un rassemblement improbable de dessinateurs érotomanes, d’économistes altermondialistes et de bouffeurs de curés réunis autour de l’envie de se marrer, de dénoncer et surtout soudés par le plaisir de déplaire.
    Et on n’était pas beaucoup à te lire. Quand je t’achetais, je me sentais unique. Un peu comme le mec qui kiffe une série US que peu de monde connaît. Tout le monde regarde Plus belle la vie, et toi tu télécharges The Wire.
    Et, Charlie, t’avais presque réussi ton coup. Ben oui, il y a quelques semaines, t’as même failli disparaître. Si ça, c’est pas un signe de bonne santé ! J’étais tellement fier de toi.
    Et là, badaboum… 3 millions d’exemplaires, rupture de stock dans les kiosques.
    Mais tu te fous de ma gueule ? C’est quoi, le but ? Charlie, t’es devant Télé 7 jours ! Quelle honte… Même ma sœur t’a acheté aujourd’hui. Putain, elle est abonnée à Closer, ma sœur !
    Et tous ces gens qui disent « Je suis Charlie ». Alors je te le dis, moi, je suis Mathieu, et je vais t’attaquer pour tromperie sur la marchandise et foutage de gueule.
    Comment je vais faire pour me la péter maintenant devant les connards en soirée?
    Connard (condescendant) : Tu lis quoi, toi?
    Moi (encore plus condescendant) : Moi ? Charlie.
    Connard (la main sur mon épaule) : Ah oui, mais, tu sais, on est tous Charlie.
    Moi : Non ! Toi, t’es juste un connard de soirée.
    Hollande est Charlie, Valls est Charlie, Sarko est Charlie, Marine Le Pen pleurniche pour être Charlie. Le PSG est Charlie, la SNCF est Charlie. Même Arnold Schwarzenegger se dit Charlie. Le mec d’Expendables ! Non, mais, n’importe quoi. Et pourquoi pas… Euh non, j’ai pas pire comme exemple en fait.
    Et je fais quoi maintenant, moi ? Je vais dire « Je suis pas Charlie »? Mais il y en a déjà plein qui font ça…
    Alors je sais, tu vas me rassurer :
    « T’inquiète pas, Mathieu, dans quelques semaines tout sera rentré dans l’ordre. Les ventes retomberont, les affiches sur les murs disparaîtront, les gens se détesteront à nouveau, les politiques nous chieront sur la gueule devant les tribunaux comme avant et tu pourras enfin te sentir unique. »
    J’espère, Charlie, j’espère vraiment. Sinon, cela voudrait dire que ce sont eux, les terroristes, qui auront gagné.
    Vivement la semaine prochaine…
    Peace.
    Mathieu

    19
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 10:01

    J'aime bien la lettre de Matthieu... j'aime bien les commentaires déposés ici, j'aime bien ton poème aussi, parce que tout cela est la preuve que chacun a bien le droit de penser, de dire, de s'exprimer, même en essayant de convaincre l'autre, même en ne réussissant pas.

    Je suis Charlie, pour tous ceux qui luttent pour continuer de dessiner, d'écrire, fussent des choses qui heurtent, fussent des choses qui peuvent être "politiquement incorrectes"... tant que Charlie rira de tous, sans distinction, parce que je crois que nous avons tous des comportements à dénoncer un jour ou l'autre.

     

    Je suis Charlie quand je vois ce qui arrive aujourd'hui, quand je vois des charognards se saisir de la pénurie d'un journal pour vendre à prix d'or des exemplaires... et sûrement des gens assez fous et inconscients pour les acheter...

    Je suis Charlie quand je vois toute la haine déversée sur certains blogs - pas ici - pour se moquer des "moutons", des "bisounours", qui se sont levés sans distinction de race, de religion, de statut social, de partis politique, juste pour dire "non" à la violence, pour dire que c'était trop...

     

    Même s'il est vrai que nous aurions pu le faire plus tôt, même s'il est vrai que nous avons cru au départ que c'était seulement l'ouvrage de fous isolés à mettre à l'asile...

     

    Trop sont morts, pour rien, pour des idées, pour des dessins que nul n'était obligé de partager... Les lecteurs de Charlie n'étaient pas si nombreux, et ceux qui y écrivaient et y dessinaient n'étaient pas que Charlie... ils étaient dignes de respect, ils avaient le droit de vivre et de s'exprimer.

    Trop sont partis dans l'exercice de leur métier. Trop partiront encore, parce que je suis certaine que ce n'est pas terminé, parce que je suis sûre que l'on continuera à caillasser les représentants de l'ordre dans les cités, parce que je suis sûre que l'on continuera à laisser des espaces de non-droit se développer dans des villes surpeuplées qui n'arrivent pas à donner des logements décents et du travail à tous ceux qui arrivent par milliers parce que chez eux plus rien n'est possible, qu'ils trouvent chez nous tout ce que certains d'entre nous n'ont pas...

     

    Je suis Charlie, parce que je crois qu'il faut agir plutôt que parler, que nous ne devons plus prendre pour argent comptant de fausses promesses...

    Je suis Charlie mais je crois que seule cette liberté qu'ils pratiquaient au quotidien ne doit pas nous faire oublier que ceux qui nous gouvernent n'ont jamais tenu compte des alarmes qui sonnaient partout... et que ce qui va surgir de tout cela ne sera sans doute pas ce qu'ils espéraient en dessinant, en écrivant... en pensant simplement qu'ils en avaient le droit, droit garanti par nos lois.

     

    "si l'on a celle-là, on a toutes les autres"... c'est vrai.

    Tant que nous ne sommes pas tenus de tout lire, de tout accepter, de ne plus écouter qu'une seule voix, nous restons libres et c'est important.

    Tant que nous pouvons choisir de croire ou de ne pas croire, sans craindre pour notre vie, nous restons libres... et c'est important.

     

    Tant que nous pouvons dire ce que nous pensons, sans violence et sans haine, en sachant que nous pouvons être contredits et que les arguments que nous brandissons pour une cause peuvent aussi être brandis par ceux qui pensent le contraire... nous resterons libres et égaux.

    La liberté de chacun est là, dans notre possibilité de dire ou de nous taire, dans notre liberté d'écouter ou non, de lire ou non...

    Voilà... je sais que ce n'est pas évident, qu'il y aura toujours ceux qui profitent de cette liberté pour propager la haine des autres, les extrémismes... et que c'est contre cela qu'il faut lutter.

     

    Gros bisous et douce journée à toi.

     

    20
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 11:37

     

    Au total, entre les coincés, les haineux, les pisse-vinaigre, les aigris, les extrémistes, les intégristes de tout poil, les alarmistes, les angéliques, les relativistes, les bourgeois affectés d’une cécité du peuple, nombreux étaient ceux qui avaient mille bonnes raisons de ne pas défiler, dimanche onze janvier, d’ironiser sur le mouvement, d’en contester la signification.

    Cependant, tous ceux-là ne sont pas le peuple de France. Le peuple, lui, avait d’emblée compris que l’attaque contre des journalistes rigolards et indépendants, les policiers grâce auxquels ils pouvaient travailler, des Français de familles juives et d’autres qui passaient par là touchait à l’essentiel de ce sur quoi la Nation française s’est constituée. Le peuple a refusé d’entendre les considérations des relativistes, des indignés constitutionnels, des politiciens égotistes. Ce n’est pas derrière des dirigeants contestables et contestés qu’ils marchaient, mais, reprenant l’image du tableau de Delacroix, derrière le drapeau de la liberté. D’ailleurs, il est intéressant de comparer la réaction dominante aux États-Unis après le onze septembre 2001 à ce que nous vivons aujourd’hui. Quoique les citoyens américains soient sans conteste attachés à la liberté, c’est : « America, America… » que l’on entendait surtout là-bas. Alors que le peuple s’est rassemblé ici avant tout derrière le mot de Liberté.

    Axel Kahn

    Et on peut dire ce qu'on voudra en essayant de noyer le poisson dans de jolies formules qui se contredisent l'une l'autre moi j'ai senti de la haine dans ton billet et je me suis sentie salie et méprisée par ton billet

    21
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 11:42

    @Croc
    @Quichottine
    bonjour Mes Amies
    vos  deux lettes sont magnifiques
    deux amies comme vous qui ont compris  l'essentiel de ce que je voulais dire, c'est si précieux que j'en suis tout bouleversé !
     merci infiniment


    me connaissant un peu, depuis quelques années,  vous savez que je ne pouvais pas dire autre chose !
    depuis longtemps, je ne dis pratiquement plus rien en politique mais les contre-vérités étaient de trop cette fois-ci et je n'ai pas voulu faire un article politique.
    si je l'avais voulu, je me serais contenté du "Canard enchaîné" qui ne fait que  ça !
    Apprécier Charlie hebdo après des années de Hara-Kiri et même du Crapouillot de Galtier-Boissière ne me permettait pas de hurler ma colère autrement,  dans cette indécence outrancière !
    mais vous savez aussi que je n'ai aucune haine en moi


    je me pencherai plus longuement et plus attentivement sur chacune de vos lettres et je vous répondrai en particulier
    je vous dis à très bientôt
    gros bisous d'Amitié pour chacune
    jean-marie

    22
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 12:10

    Puisqu'intervient à nouveau quelqu'un qui s'obstine à  voir de la haine ou du mépris  dans mon billet, je tire le rideau dans mon blog sur ce sujet !
    dans de telles conditions pourquoi continuer à discuter ?
    pour avoir le dernier mot ?
    Aza, tu l'as  gagné, si ça peut te faire plaisir
    rien à faire de ta mauvaise foi

    salut les copines, salut les copains
    amitiés

    23
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 19:08

    Super commentaires -  merci Quichottine


    Jean-Marie,  Azalaïs a bien le droit de dire comment, elle, a ressenti ton article -  faut pas vouloir "tirer le rideau" pour cela -  au contraire la discussion c'est aussi la contradiction -


    et ça, ça fait avancer le débat ...


    on ne peut pas plaire à tout le monde, et c'est bien normal - pas de quoi s'en offusquer !

    24
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 20:36

    bonsoir Melly
    je ne conteste pas du tout son droit d'expression et de contradiction
    mais je n'admets pas les insultes totalement injustifiées...
    (elle est bien incapable de dire contre qui s'exercerait "ma haine" !)

    Madame est salie ?
    et moi donc ?
    son venin est-il si propre ?

    je n'ai pas l'intention de fermer ma  gueule devant quelqu'un qui d'adjuge le droit de donner  des leçons de morale, de liberté et d'égalité ( de fraternité ? ah,  ça non, surtout pas !)
    et diffuse des mensonges sans rougir !!!

    bonne soirée
    à bientôt
    bises

    jean-marie

    25
    m'annette
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 08:13
    m'annette

    Bonjour Jean-Marie,

    Par le biais de l'article de Quichottine, j'arrive ici,et je suis bouche bée... Je ne me suis pas exprimée, nulle part, sur le sujet.

    Je n'ai jamais acheté Charlie Hebdo, parce que "ce n'est pas mon truc". Mais je conçois que d'autres l'apprécient.

    Je suis atterrée par la haine qui a guidé les terroristes et leur détermination me fait peur. Et atterrée n'est pas un mot assez fort, bien sûr... 

    Oui, j'ai peur, je l'avoue, de tout ce qui nous menace. Et pour commencer, du manque de tolérance de  ceux qui "s'approprient" le droit d'avoir raison, eux et eux seuls, comme j'ai pu le lire dans certain commentaire. 
    Je n'avais pas bien compris la lettre de Mathieu, et je lui reprochais sa condescendance, qu'il avoue et dont il se joue lui-même. Après avoir lu ton billet, je la comprends mieux, et de mon petit chez moi et de ma petite opinion personnelle, je me permets de t'apporter mon soutien.
    Si je ne partage pas ton goût pour Charlie, ni certainement tes idées, je te rejoins complètement dans l'idée qu'il y a beaucoup d'hypocrisie dans ce qu'on voit et ce qu'on lit. Je suis loin de savoir ce qu'il faut faire et comment il faut poursuivre ce combat contre les terroristes... Je me sens un peu tortue sur le sujet: j'aurais tendance à rentrer dans ma carapace!

    En tous cas, ce n'est pas chez toi que j'ai rencontré de haine! J'appellerais plutôt ça de la lucidité!

    Mon commentaire est sans doute un peu brouillon, mais j'espère que tu retiendras l'idée que je comprends ce que tu dis, et que j'essaie de rester cohérente avec moi-même en ne faisant croire à personne, et surtout pas à moi, que tout d'un coup, je suis Charlie!

    Ce matin, j'ai entendu un journaliste dire :"on apprend avec stupéfaction  que certains enfants ne savaient même pas que Charlie Hebdo existait"...  Comment peut-on à ce point perdre le sens des réalités?

     

    26
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 14:51

    bonjour M'Annette
    un chaleureux merci pour ton comm de ce matin
    il m'a fait énormément plaisir
    je ne suis pas un fan  absolu de Charlie mais j'estime que l'existence d'un  tel journal est indispensable à la sphère de nos libertés
    autant j'admets qu'on discute mes idées et qu'on exprime des opinions totalement opposées, autant je déteste qu'on me fasse un faux procès sur une prétendue haine qui n'existe pas du tout chez moi !
    si en plus, on s'obstine dans cette voie, malgré mes dénégations, je refuse de poursuivre toute discussion avec des personnes d'aussi  mauvaise foi !


    Tu sais je n'ai pas vraiment de conseil à donner face à cette terrible situation ! j'ai moi même assez de mal avec ma propre conscience pour essayer de garder cette lucidité  dont tu parles !

    conserve tes convictions et esprime-les sans hésiter quand tu le juges nécessaire
    merci infiniment
    bonne journée
    tutes mes amitiés

    PS : pourrais-tu me donner l'adresse de  ton blog ?
    merci
    jmm

    27
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 15:40
    m'annette

    Je suis contente de lire ta réponse....

    Je "sévis" dans le domaine du loisir créatif, et je vais sur certains blogs en lectrice.... J'ai mis mon adresse dans l'intitulé.

    Toutes mes amitiés

    Annette

    28
    Vendredi 16 Janvier 2015 à 18:07

    Ben voilà qui est mieux ce soir !

    Ton billet a fait "réagir" et c'est ça qui est "bien"

    alors tant pis si ce que tu dis ne plait pas à tout le monde - c'est pas grave en soi  !

     

    Aza s'est sentie "salie" et toi tu t'es senti "insulté" - match nul !

    allez, Jean-Marie ... rester zen après tout - 

     

     

    29
    Samedi 17 Janvier 2015 à 08:36

    Ouf, j'ai perdu le souffle en lisant tous ces commentaires


    Que chacun ait le droit de s'exprimer, de dire ce qu'il ressent et ce qu'il pense.... mais sans accuser l'autre qui réagit différemment de lui, sans lui prêter des sentiments qu'il n'éprouve pas.


    Merci à tous pour avoir alimenter mes réflexions !

    30
    Mercredi 25 Février 2015 à 23:44

    Bonsoir, j'ai fait un petit passage par chez vous, Jean-Marie, et j'ai commencé par lire une bien triste nouvelle. Alors, je me suis dit que passer vous dire un petit bonjour, sans vous connaître, vous apporterait peut-être un peu d'apaisement ! Je n'irai pas jusqu'à dire que vous sentiriez moins seul (car c'est sûrement le sentiment que l'on ressent dans de tels moments !) tant je constate que vous avez un solide entourage à travers les commentaires que je viens de lire, visiblement vous avez su vous créer un cercles de fidèles à travers votre blog ! Alors, j'ai voulu "visiter" un peu l'endroit et, bien sûr, quel autre événement tragique pouvait m'arrêter si ce n'est que "Charlie" ? J'ai moi-même écrit un peu à ce sujet et humblement dans mon petit "chez moi" ! J'ai lu de nombreux articles (sur le net ! je n'achète pas la presse, ou rarement lors de "grandes occasions" pour lesquelles je souhaite conserver une trace pour... plus tard, peut-être un jour... on ne sait jamais ! souvent pour ma fille qui ne les ouvrira peut-être jamais !), j'ai écouté de nombreux commentaires ou reportages dans différents médias ! J'ai écouté... j'ai pris "ma" position au départ, puis j'ai regretté ! non pas d'avoir participé à ma façon mais de me retrouver aujourd'hui avec le sentiment d'avoir été manipulée, d'avoir réagi, comme des millions d'autres, tel que certains le souhaitaient ! j'ai le sentiment amer d'avoir été exactement dans le sens que les terroristes souhaitaient nous voir prendre ! Pire encore, le sentiment que ces terroristes n'étaient eux-mêmes que des marionnettes, leurs chefs des mercenaires comme il y en a toujours eu, eux-mêmes  manoeuvrés en sous-main par ??? un parti politique ? un gouvernement étranger ? un service de renseignements ? A qui profite véritablement le crime ? ou plutôt "les" crime(s) : parmi les victimes, des dessinateurs satyriques sans aucune limite, des juifs et des musulmans ! Bref, beaucoup à extraire de ces attentats, à analyser... saura-t-on jamais la vérité !  Ce qui est angoissant aujourd'hui est de savoir et de devoir admettre que, dans les prochaines années, nos enfants vont devoir vivre avec la réalité terroriste qui pourra survenir à n'importe quel moment et n'importe où ! frapper n'importe qui au hasard ! (vraiment "au hasard" ?).

    Peut-être en arrivé-je à "délirer", alors j'arrête là ! par contre, je dois dire ma satisfaction à la lecture de votre  rubrique et de l'ensemble des participations qui figurent dans vos commentaires ! la plus grande part des intervenants expriment leur opinion, expliquent, discutent sans animosité celle des autres... bref, débattent courtoisement et dans le RESPECT ! C'est la démocratie ! C'est bon de trouver cela de temps en temps et surtout sur le net ! C'est bon aussi de partager et de réfléchir, l'esprit ouvert et à l'écoute des autres !

    Excellente soirée ! à tous ceux et celles qui liront ce message !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :